Dans le congélateur, sous des tuiles, enterrés… 117 cadavres de chats découverts dans une maison des Alpes-Maritimes

, Dans le congélateur, sous des tuiles, enterrés… 117 cadavres de chats découverts dans une maison des Alpes-Maritimes
, Dans le congélateur, sous des tuiles, enterrés… 117 cadavres de chats découverts dans une maison des Alpes-Maritimes

Odeurs pestilentielles d’urine et d’excréments, effluves de mort et cris de bagarre et de douleur ont amené les voisins à effectuer un signalement. Le constat est lourd : 117 cadavres de chats ont été découverts mardi 6 février dans une habitation de la commune de La Roquette-sur-Siagne. « Depuis décembre on a enquêté pour trouver le moyen d’avoir du palpable à amener à la gendarmerie pour amener à une perquisition et à des réquisitions. Guy V. amenait des chats dans les pharmacies, à moitié mort, pour exiger des soins, et il se ventait d’en avoir cent ! » confie Nathalie Bassot, présidente de l’Association Enquêteurs Protection Animale.

La perquisition a commencé dès 9 heures du matin, menée par la gendarmerie, la police municipale de la Roquette et les services vétérinaires de la DDPP. « Ils ont fait un tour de la maison, ont constaté une grande partie des problèmes. La surface trop petite par rapport au nombre de chat, le charnier dans le jardin dont chaque tuile recouvrait un cadavre ! » narre Nathalie Bassot.

67 cadavres dans un congélateur au fond d’un chalet

Encore sous le coup de l’émotion, Sam, bénévole pour l’AEPA, raconte : « vers 10 heures, nous avons pu entrer dans la propriété. Les chats qui étaient encore en vie s’enfuyaient, mais ils étaient retenus par une volière. La crasse était innommable, les conditions indignes. On a commencé à attraper les chats qui pouvaient encore être sauvés. J’ai fait le tour du jardin et j’ai alors ouvert un cabanon encore fermé. À l’intérieur, à la vue d’un congélateur, j’ai été parcourue par un frisson. Je svais déjà ce que j’allais y trouver. Et ça n’a pas loupé, 67 cadavres de chats et un d’oiseau, un aubère à tête noire, étaient entassés à l’intérieur ! »

Alors les forces de l’ordre amènent Guy V. devant la scène. « Pour lui, il n’avait juste pas eu le temps de les enterrer, et alors que Sam les sortait un par un du congélateur pour les mettre dans un sac poubelle, il s’agaçait en disant qu’on allait les priver de vie éternelle ! Puis il a changé de ton et décrivait le contenu du congélateur. Il disait « là il y a Barnabé, en dessous, il y a Béatrice », un moment irréel ! » lance Nathalie Bassot. Puis vint la tentative de corruption. « Le propriétaire des lieux a même essayé de nous acheter, d’acheter les forces de l’ordre, il allait voir tout le monde en disant « Combien vous voulez ? Allez, 5.000 euros et vous me laissez tranquille ! »

Une enquête minutieuse

Après dépôt de plainte le 9 janvier dernier, les membres de l’association ont mené « plusieurs sièges. On est resté devant la maison des journées entières, des nuits aussi, à constater l’odeur pestilentielle, mélange d’ammoniaque et d’odeur cadavérique. Le propriétaire de la maison parlait seul, criait seul, on entendait régulièrement des miaulements de bagarre, des cris de souffrance » souffle Sam. Et d’ajouter que : « Pendant nos nuitées, on a constaté qu’il y avait des chats au visage ravagé par la maladie, tous étaient malades ! »

Alors les membres de l’association se rendent toutes les semaines à la mairie de La Roquette et à la gendarmerie, « pour faire avancer les choses, parce qu’on était déterminés à faire sortir les chats de cette maison, mais aussi parce qu’on ne veut absolument pas que cette personne recommence à nouveau ! » raconte Kathlyn, membre de l’AEPA.

Histoire ancienne

Parce que l’affaire est connue … depuis 2018 ! Par un signalement toujours. Une première saisie avait été effectuée en 2021 avec la mairie roquettane et la SPA du Cannet. Des poursuites ont été engagées « et sont toujours en cours entre Guy V. et la mairie d’un côté et la SPA du Cannet de l’autre. Le propriétaire de cette maison de l’horreur estime qu’on lui a volé ses animaux, on croit rêver ! » s’agace Nathalie Basso.

Si la gendarmerie est allée constater le tout, en connaissance de cause dû à l’historicité de ce cas, Nathalie Bassot l’assure : « Le problème vient du CCAS, dont Marie-Danièle Leroy, vice-présidente et adjointe de la commune nous disait que tout allait bien dans cette maison ! »

Sauvetage en cours

Dans la maison de 25m2, « il y avait 38 chats, dont des chattes allaitantes, douze bébés, des femelles gestantes, que des jeunes, on ne vit pas vieux dans ce genre d’endroit ! » souffle Kathlyn. Et Nathalie Basso d’ajouter : « Tous ces chats ont été dispatchés dans plus de huit associations dont les bénévoles se sont démenés à les attraper, la trappe continue d’ailleurs ! Les familles d’accueil bougent parfois à minuit pour venir chercher les chats. On en est à récupérer les bilans, les plaintes, le travail continue, on a besoin d’aide ! »

Les associations de protection animales ont déposé plainte, 30 millions d’amis s’est constitué partie civile, « et on espère que ça ne recommence pas à nouveau dans deux ans mais on a un fort doute parce que Guy V. ressort tout le temps, quand est-ce que cette situation va enfin pouvoir prendre fin ! » se désespère Kathlyn.

Âgé de 66 ans, Guy V. a été placé en garde à vue mardi, dont il est ressorti ce mercredi midi. Il a reçu une convocation devant le tribunal correctionnel de Grasse en juin 2024. Il est poursuivi pour délit d’abandon volontaire, privation de soin d’un animal domestique apprivoisé ou captif et placement ou maintien d’animal domestique dans un habitat, environnement, ou installation pouvant être cause de souffrance. Curieusement, les chefs de sévices graves et d’actes de cruauté envers un animal n’ont pas été retenus.

chantiers-benevoles-al.com est une plateforme d’information qui regroupe des nouvelles publiées sur le web dont le thème central est « Chantiers de bénévoles – Alpes ». chantiers-benevoles-al.com vous a préparé cet article qui traite du sujet « Chantiers de bénévoles – Alpes ». Ce texte a été reproduit de la façon la plus honnête que possible. Vous avez la possibilité d’utiliser les coordonnées présentées sur notre site web dans l’objectif d’indiquer des précisions sur cet article traitant du thème « Chantiers de bénévoles – Alpes ». Restez connecté sur notre site chantiers-benevoles-al.com et nos réseaux sociaux dans le but d’être renseigné des futures annonces.