« J’en pleure tellement c’est bien » : le hameau de l’Armée du Salut accueille sans question ni limite de temps

, « J’en pleure tellement c’est bien » : le hameau de l’Armée du Salut accueille sans question ni limite de temps
, « J’en pleure tellement c’est bien » : le hameau de l’Armée du Salut accueille sans question ni limite de temps

Depuis 2009, des containers abritent des logements pour les plus démunis. Alors que l’appel de l’Abbé Pierre fête ses 70 ans ce jeudi, ce lieu accueille des hommes et des femmes de manière inconditionnelle.

« Faire avec ». C’est un des objectifs du hameau. Avec la fragilité, la pauvreté, les problèmes de santé. Depuis 2009, ce lieu créé par l’Armée du Salut dans le 3e arrondissement de Marseille accueille les plus démunis, sans limite de temps. Alors que l’appel de l’Abbé Pierre fête ses 70 ans jeudi 1er février, 250 personnes vivent là dans des containers aménagés en logement. 

L’inconditionnalité de l’accueil fonde la philosophie du hameau. « On accueille les personnes comme elles sont, avec leurs problématiques, leur histoire », explique Valérie Galantini cheffe de service du Hameau. Elles peuvent rester autant de temps qu’elles veulent, c’est une des spécificités. Les personnes repartent quand elles sont prêtes à repartir. »

Le plus ancien est là depuis l’ouverture. En moyenne, les résidents restent six ou sept ans, « sans objectifs à atteindre », précise Valérie Galantini pour ces « invisibles » qui ont « des parcours complexes » et besoin « de temps pour se reconstruire ».

Un refuge pour Christophe, qui dort à la rue depuis ses 20 ans. Après avoir séjourné dans de nombreux centres d’accueil, il a enfin trouvé un toit adapté. « Ici ça me convient parce que la structure prend en charge tout le monde, justifie le résident. J’ai jamais vu une structure aussi bien que ça. C’est trop génial, ils m’ont placé dans ce hameau, je me sens bien. Je vois la cuisine, j’en pleure tellement c’est bien, ils sont trop gentils avec moi. »

Comme lui, 25% de la population marseillaise vit sous le seuil de pauvreté. Une partie d’entre eux rejoint le hameau de l’Armée du Salut, via les équipes de maraudes ou le SIAO, plateforme départementale de coordination et de régulation du secteur de l’accueil, de l’hébergement et d’accompagnement vers l’insertion et le logement des personnes sans domicile.

Une fois pris en charge, les bénéficiaires sont accompagnés par l’équipe du hameau « pour se poser, se soigner, entamer des démarches », détaille Déborah Lafont, directrice adjointe du hameau. 

Depuis décembre, en plus du hameau accueillant 200 hommes, de nouveaux containers ont été installés, réservés aux femmes. Cinquante se sont installées quelques jours avant Noël. Christophe, lui, s’implique désormais également en tant que bénévole

>> 70 ans après l’appel de l’Abbé Pierre, France 3 vous propose une édition spéciale « Hiver solidaire » à partir de 18h55. Un dispositif exceptionnel qui commence dans Ici 12/13 sur France3 Provence-Alpes en direct du Hameau de l’Armée du salut à Marseille.  

chantiers-benevoles-al.com est une plateforme d’information qui regroupe des nouvelles publiées sur le web dont le thème central est « Chantiers de bénévoles – Alpes ». chantiers-benevoles-al.com vous a préparé cet article qui traite du sujet « Chantiers de bénévoles – Alpes ». Ce texte a été reproduit de la façon la plus honnête que possible. Vous avez la possibilité d’utiliser les coordonnées présentées sur notre site web dans l’objectif d’indiquer des précisions sur cet article traitant du thème « Chantiers de bénévoles – Alpes ». Restez connecté sur notre site chantiers-benevoles-al.com et nos réseaux sociaux dans le but d’être renseigné des futures annonces.