Journée mondiale du bénévolat : « C’est gratifiant, on donne, on reçoit

Un tri important. 135 tonnes de denrées alimentaires à trier et répartir dans des cartons en peu de jours, avant de les envoyer aux associations partenaires. La banque alimentaire a organisé mi-novembre sa collecte annuelle de denrée alimentaire. Il désormais temps de trier. Un travail indispensable réalisé par les bénévoles de l’association.

Logo France Bleu

Bénévole, Patrick Cavé, est chargé des relations réseau et des partenariats depuis un an. Après un accident de la vie, le bénévolat lui a permis de s’investir pour les autres « ça m’a permis de pouvoir participer à quelque chose de solidaire et donner concrètement des repas à des personnes nécessiteuses. Il était important pour moi de donner de mon temps à quelque chose d’utile.« 

Des amplitudes horaires particulières

Il note une évolution du bénévolat** : « Les associations se sont, entre parenthèse, professionnalisées et les gens sont de plus en plus sollicités, d’où la difficulté de trouver des personnes disponibles. À la Banque Alimentaire, on a des particularités de temps ; on a des amplitudes horaires de 7h à 14h, et des plus courtes à cause des produits frais. D’où l’importance d’aller vite ! »

Il y a encore une trentaines d’années, « on pouvait donner quelques heures par-ci par-là », explique Patrick Cavé. Aujourd’hui, les associations ont besoin de bénévoles avec des amplitudes horaires importantes. Le bénévole explique que ses semaines sont par conséquent très planifiées, mais avec une satisfaction toujours très concrète : « Notre plaisir à tous c’est de se dire que notre collecte va permettre de distribuer plusieurs milliers de repas à des personnes qui en ont besoin. »

« On donne, on reçoit »

A quelques pas, Marie-Pierre Costa, bénévole, s’active pour trier les denrées. Retraitée, cela fait plus de 30 ans qu’elle est engagée dans le bénévolat. Aujourd’hui responsable de la collecte de Carrefour Lingostière, la bénévole l’a de plus en plus intégré à son quotidien. « J’en ai toujours fait, même quand je travaillais. J’ai l’impression que c’est normal. Aujourd’hui je n’ai plus d’enfant à charge, donc je donne plus de mon temps. »

La bénévole ne compte pas ses heures « Cette semaine, je viens deux matinées, et j’ai fait 12 heures pour la collecte annuelle en novembre. » Sa satisfaction, c’est l’esprit d’équipe. « Je trouve ça gratifiant, on donne, on reçoit. On croise des gens qui s’intéressent aux autres. Et puis la misère va croissant, donc ce n’est pas le moment de s’arrêter. »

chantiers-benevoles-al.com est une plateforme d’information qui regroupe des nouvelles publiées sur le web dont le thème central est « Chantiers de bénévoles – Alpes ». chantiers-benevoles-al.com vous a préparé cet article qui traite du sujet « Chantiers de bénévoles – Alpes ». Ce texte a été reproduit de la façon la plus honnête que possible. Vous avez la possibilité d’utiliser les coordonnées présentées sur notre site web dans l’objectif d’indiquer des précisions sur cet article traitant du thème « Chantiers de bénévoles – Alpes ». Restez connecté sur notre site chantiers-benevoles-al.com et nos réseaux sociaux dans le but d’être renseigné des futures annonces.